Fiche métier : Solier-moquettiste

Le solier-moquettiste pose des revêtements de
sol ou muraux souples, en caoutchouc, plastique,
textile, moquettes et linoléum (hors carrelage et
papier peint).

En quoi consiste ce métier ?

Missions

Découper, préparer et poser les revêtements sols et muraux, tel est le quotidien du métier du solier-moquettiste.

Le métier de solier-moquettiste fait partie de la catégorie des métiers du second œuvre. Au sol ou au mur, le solier-moquettiste prépare les supports en effectuant toutes les opérations préalables à la mise en œuvre du revêtement. Il découpe, prépare et pose les revêtements aux mesures de la pièce, en utilisant les techniques adaptées pour chaque matériau.

Techniques et innovation

Avec un choix très large de types de revêtements et une palette impressionnante d’effets de matières et de coloris, le solier-moquettiste voit son rôle de conseil clients accentué par les innovations des industriels et les nouvelles tendances influencées par les designers.

Bâtiment et développement durable

Les exigences du Grenelle Environnement concernent l’amélioration des performances énergétiques du bâtiment (isolation, étanchéité à l’air), l’utilisation de matériaux peu consommateurs d’énergie de fabrication et la diminution des nuisances environnementales (traitement des déchets et recyclage des matériaux). Le solier-moquettiste est attentif à la compatibilité des revêtements de sol avec les nouveaux supports utilisés dans les bâtiments (planchers chauffants, intégration d’éléments actifs dans les chapes…).

UN PARCOURS DE FORMATIONS

→ CAP
Solier-moquettiste

Il s’agit d’une qualification, en général, complémentaire à
celle du CAP Peintre-décorateur ou du CAP carreleur-mosaïste.

Contactez un CFA du BTP proche de chez vous
pour être conseillé dans votre orientation