Fiche métier : Couvreur

Le couvreur est le spécialiste des toits : il réalise
ou répare les toitures, pose l’isolation thermique
sous le toit, met en place des fenêtres de toit
ou des capteurs solaires, accomplit des travaux
de restauration (clochers d’églises, dômes de
monuments historiques…).

En quoi consiste ce métier ?

Missions

Réaliser, réparer et poser des isolations, tel est le quotidien du métier de couvreur.

Le métier de couvreur fait partie du la catégorie des métiers du gros œuvre. Le couvreur intervient après la mise en place des murs et de la charpente, pour que les autres corps d’état travaillent à l’abri des intempéries. Il pose les échafaudages et dispositifs de sécurité indispensables, puis prépare la surface à couvrir, fixe au centimètre près la position des éléments de couverture (tuiles de terre cuite ou de béton, ardoises, aluminium, zinc…) en fonction de la pente du toit. Il scelle les matériaux et effectue des raccords à l’aide de mortier ciment, chaux et sable. Il assure également la pose de gouttières, de lucarnes et des abergements (raccordements d’étanchéité) de cheminée

Techniques et innovation

Les techniques de couverture sont en pleine évolution : matériaux naturels dans l’isolation (ouate de cellulose, plume, laine…), isolants minces, généralisation de l’isolation par l’extérieur, meilleure prise en compte des questions d’hygrorégulation (humidité), développement des écrans de sous-toiture (pare-vapeur) et des techniques d’étanchéité, évolution des techniques de pose…

Bâtiment et développement durable

Les exigences du Grenelle Environnement concernent l’amélioration des performances énergétiques du bâtiment (isolation, étanchéité à l’air), l’utilisation de matériaux peu consommateurs d’énergie de fabrication et la diminution des nuisances environnementales (traitement des déchets et recyclage des matériaux). Le couvreur est au cœur des enjeux de développement durable : le toit est un point sensible de l’isolation des
bâtiments et devient un lieu d’intégration d’éléments actifs du bâtiment (capteurs solaires…).

UN PARCOURS DE FORMATIONS

→ CAP (Niveau V)
Couvreur

→ BP (Niveau IV)
Couvreur

→ Bac Pro (Niveau IV)
Interventions sur le patrimoine bâti

→ BTS (Niveau III)
Charpente-couverture

Il existe également une mention complémentaire « Zinguerie » (niveau V).

Contactez un CFA du BTP proche de chez vous
pour être conseillé dans votre orientation